19a026f1aa1793dc8c89dea90ac37b40_large

PonoPlayer, un nouveau venu dans le monde des baladeurs numériques

Encore à l’état de Kickstarter, le Pono Player est une sorte de rêve qui devient réalité pour beaucoup d’audiophile. Neil Young, fondateur de PonoMusic va donc lancer son baladeur...

Encore à l’état de Kickstarter, le Pono Player est une sorte de rêve qui devient réalité pour beaucoup d’audiophile. Neil Young, fondateur de PonoMusic va donc lancer son baladeur pour un prix d’environ 399$. Au programme, une compatibilité FLAC, ALAC, MP3, WAV, AIFF et AAC, pour que les audiophiles ne soient pas laissé sur le coté. Cinq pouces de long, deux de large pour un d’épaisseur, le Pono a une forme triangulaire ce qui est assez original. Pratique pour le poser sur son bureau tout en voyant encore l’écran. Un slot micro SD, 128Go d’espace disque, un DAC, le tout prévu pour octobre 2014. De quoi avoir un concurrent sérieux pour Apple !

Categories
Baladeur
  • kamal91

    Les principaux soucis du MP3, y compris avec des taux de transferts élevés (320kbs)
    restent la compression et la réduction de la dynamique, qui annihilent
    les micro-silences inhérents à toute expression musicale (d’où le danger de perte de sensibilité de l’ouïe)…
    Le FLAC
    ne résout pas ce problème et affirmer qu’il n’y a aucune perte est
    mensonger, car dans toute production ou conversion numérique, lors de
    l’échantillonnage et de l’encodage une bonne partie des harmoniques
    passent à la trappe, ce que confirmera le mélomane averti et ce que
    l’auditeur attentif associera à une plus grande « chaleur » de
    l’enregistrement analogique, quelque part plus fidèle.
    Qu’est-ce qui lui prend de s’embarquer sur ce terrain le Neil ?

    • Odell

      Snob !

      • kamal91

        De toute façon vous-êtes des petits bâtards…

    • necroproject

      Votre commentaire n’est qu’erreurs.

      La compression dynamique n’a rien à voir avec la compression du MP3 qui concerne, elle, la taille du fichier. Partant, le FLAC n’y est pas plus soumis.

      L’ouïe n’est pas une donnée culturelle mais objective et se détériore principalement en fonction du niveau d’écoute en termes de Db. La donnée culturelle, c’est la préférence subjective associée à tel ou tel type d’écoute et là, oui, des tests semblent démontrer une influence du MP3, préféré par beaucoup au référentiel (en losseless je suppose).

      Ensuite, dans votre aversion du numérique, vous confondez allègrement 2 notions qui sont la résolution et la précision : sur la première, l’analogique ne peut que triompher mais il n’en est pas forcément de même sur la seconde qui est le seul élément intéressant en la matière, soit la capacité à retranscrire les données. Pour vous faire une comparaison, un dessin au feutre d’un gamin de 4 ans a une résolution infinie mais une précision moindre qu’un appareil photo numérique.

      Enfin, la plupart des albums sont aujourd’hui conservés sur des masters numériques donc, que vous le vouliez ou non, le numérique est partout. Ceux qui continuent d’utiliser les bandes analogiques le font d’ailleurs principalement par souci de conservation, non de fidélité.

  • https://plus.google.com/u/0/109434594949401897973/ Teddy MAY

    Pas pratique à mettre dans la poche… Et le prix est trop élevé pour un simple baladeur. Pas terrible autant acheter un Smartphone/Iphone

  • http://maatthieu.tumblr.com/ Matthieu

    Le design est plutôt raté. A partir de là je vois pas comment il pourrait concurrencer Apple.

    • asimo

      tout est dit… design et rien d’autre, voilà le pré-requis de la population cible d’apple

  • kamal91

    Lorsqu’un musicien comme Neil Young passe énormément de temps a
    peaufiner son son, en choisissant sa guitare (Old Black) ses micros, et
    surtout surtout son ampli, Fender Tweed Deluxe ’59, ainsi que le
    réglages de celui-ci, et je passe sur le choix des lampes etc… il est
    normal qu’il trouve dommage que ce son soit perdu a l’écoute, considérer
    cela comme un détail montre une inculture musicale certaine.
    Le son
    d’un instrument conditionne ce que le musicien joue et son inspiration,
    il conditionne aussi fondamentalement comment l’auditeur va réagir a
    cette musique.

    C’est pour cette raison que les lecteurs mp3 m’ont
    toujours fait horreur, non pas a cause du mp3 lui même, mais a cause de
    la manière d’écouter la musique qu’il conditionne : écouter avec des
    écouteurs de très très mauvaise qualité, sur son ordinateur, etc… Dans
    les années 70/80 j’écoutais la musique sur vinyl avec une chaine
    Technics + Siare, et tout mes potes cherchais a acheter des éléments
    séparés de haute qualités (dans une démarche raisonnable et logique)
    pour écouter leur musique. Lorsque le CD est apparu j’étais enchante du
    changement, du son clair, de la meilleur dynamique (qualité désormais
    perdue a cause de la compression choisie pour s’adapter aux support
    poucrave du style iPod).

    C’est dommage cela a amené deux
    extrêmes : l’énorme majorité des gens qui n’ont absolument pas
    conscience qu’ils peuvent écouter de la musique avec des dispositifs de
    qualité. Et un autre groupe hyper élitiste jugeant indispensable
    l’utilisation de câbles de HP a 1500 euros sinon point de salut. Mes
    préférés restent quand même les Hypsters qui écoutent des Vinyls sur une
    platine pourries branchée sur leur home cinéma et disent a quel point
    le son est plus « chaleureux »… :-)

  • Shelton

    On dirait une barre de TOBLERONE…. Miam !!

Nos articles sur le même thème