IMG_1117

Test Nokia Lumia 925

On vous en avait parlé avant sa sortie puis pendant, voila notre test après un mois d’utilisation intensive. Le Lumia 925 a passé tout son temps dans ma poche,...

IMG_1117

On vous en avait parlé avant sa sortie puis pendant, voila notre test après un mois d’utilisation intensive. Le Lumia 925 a passé tout son temps dans ma poche, sur la table ou en pleine soirée à faire des photos et il faut avouer que le défi relevé était assez difficile: me faire passer du coté Windows Phone alors que je suis un utilisateur d’Android depuis quelques années. D’un autre côté, le Lumia 925 se veut être le top de chez Nokia, et l’OS ne fait pas tout, la preuve en 139g.

Fiche d’identité

Le Lumia 925 est léger (139 g), pas très épais (8,5 mm) et il est d’une taille raisonnable pour un smartphone (129 mm x 70,6 mm). Une finition en aluminium sur les cotés pour une coque en polycarbonate. Plutôt beau et agréable en main, il a un style plutôt « plat » avec des bords arrondis. Un écran AMOLED de 4,5 pouces qui parait toujours un peu plus grand quand on met un fond d’écran noir (classique sur un WP), une définition de 1280*768 px et une résolution de 332 ppp. Pour la technique on embarque un Dual Core S4 à 1,5 GHz et une puce graphique Qualcomm Adreno 225. 1 Go de mémoire vive et « seulement » 16 Go de mémoire interne, non extensible, puisque aucun port de carte n’est présent. Enfin une batterie 2 000 mAh pour 13 heures d’autonomie en 3G active.

Point de vue matériel

Le Lumia 925 tient parfaitement dans la main, même s’il vous faudra oublier l’idée d’atteindre le haut gauche de l’écran avec votre pouce. Toutes les connectiques sont sur le dessus de l’appareil (micro-sim, prise jack et micro-usb) tandis que les boutons sont quant à eux sur la tranche de droite (volume + et – en un seul bouton, verrouillage de l’écran et appareil photo). Une finition impeccable sur les tranches avec un rendu très propre. Viennent ensuite les trois boutons tactiles en dessous de l’écran (retour en arrière, accueil et recherche). Le choix peut toujours paraître bizarre, car comme sur mon smartphone Android je ne me sers jamais de la touche « recherche », la faute à l’OS qui permet de skipper cette fonction la plupart du temps.

A noter :
+ Le fait de pouvoir déverrouiller l’écran en double tapant dessus. Pratique quand on laisse le Lumia sur la table et qu’on ne peut pas le tenir en main pour appuyer sur le bouton de déverrouillage.
+ L’affichage de l’heure sur l’écran de veille et la possibilité de passer le Lumia en mode vibreur sans le déverrouiller.
– Le fait que la caméra soit positionnée au centre de l’appareil (plus ou moins), ce qui dérange pas mal la prise en main dans un premier temps.

IMG_1113

Point de vue software

L’environnement Windows Phone peut déranger au premier contact mais il devient rapidement très agréable. Le flat design mis en place par Microsoft avec Windows 8, puis déployé sur toutes ses plateformes trouve véritablement sa place dans les devices tactiles. Les possibilités de personnalisation de l’écran d’accueil sont réduites mais complètes. On peut changer la couleur des tuiles, jouer avec la taille de celles-ci tout comme mettre des tuiles dynamiques à gogo et ce à l’infini (RIP votre batterie). L’OS est ultra fluide, la gestion du multi-tasking est un peu frustrante pour les personnes qui souhaitent fermer leurs apps puisqu’il faut entrer dans chaque app ouverte puis ressortir en appuyant frénétiquement sur la touche tactile « retour ».

L’OS n’est pas une nouveauté réservé au 925 donc on ne va pas s’éterniser dessus. Il faut par contre noter que le catalogue d’app se fournit de plus en plus notamment grâce à des créations « by Nokia ». Que ce soit HERE pour le GPS (un véritable bonheur, avec la possibilité de télécharger les cartes des pays que l’on souhaite pour les garder offline), mais aussi Nokia Musique ou les app de photos. Car la principale feature du Lumia 925 c’est son appareil photo. De ce coté là, on dispose d’un capteur PureView 8,7 MP. Une mise au point minimum à 8 cm, une focale de 26 mm et un flash. Il est impressionnant des qu’on s’y essaie un peu. Les photos de nuit sont de très bonne qualité pour un smartphone et une app est là pour faire des miracles.

En effet, SmartCam est une application photo qui permet de réussir ses photos, le truc à la mode en ce moment. Le principe est simple: le Lumia prend une série de photos en rafale et vous permet ensuite de faire un montage. Vous pouvez sélectionner la meilleure, ou les superposer à votre goût, voir enlever une personne qui passait dan le champs. C’est gadget mais ça peut se révéler vraiment fun si on prend le temps de s’en servir (et si on en a l’occasion). La capture vidéo est plutôt bonne elle aussi, 720p et 1080p (Full HD, 1920 x 1080) en 30 fps.

Côté musique, le son est bon (testé avec quelques casques différents HD25, Marshall,etc…) et on s’habitue rapidement à l’app Nokia Musique. Pas de logiciel à installer, on copie ses fichiers à l’ancienne. Evidemment les formats audio restent classiques (ASF, MP4, AAC, AMR, MP3, M4A, WMA, 3GP, 3G2) et on ne trouve pas de Flac ni d’Ogg. Le Lumia 925 embarque un tuner FM, pour ceux que ça intéresse.

A noter :
+ L’interface est fluide, minimaliste et sobre, mais on peut en faire un sapin de Noël après quelques essais.
+ Les notifications en « toast » en haut de l’écran.
+ Les tuiles dynamiques !
+ Les options de l’appareil photo et sa réactivité.
– Seulement 5 app à la fois en multi-tasking. Si vous lancez 5 fois votre boite de sms, et bien il l’ouvrira 5 fois…
– Pas de possibilité d’ajouter sa sonnerie personnalisée pour les notifications.
– La gestion d’upload automatique dans le cloud des photos avec SkyDrive.

WP_20130707_16_17_36_Smart

Conclusion

Le Lumia 925 répond parfaitement à une utilisation ultra-connecté ou presque. Sa feature principale, l’appareil photo, ne déçoit pas car la qualité est au rendez-vous (la preuve avec mes photos dans le test). Pas trop gros, avec une prise en main agréable et un OS qui possède encore quelques défauts, il est vraisemblablement le fer de lance des Windows Phone pour le moment. Pari réussi donc pour Nokia, si ce n’est la pauvreté du catalogue d’apps qui peut encore en rebuter plus d’un. A noter que si Instagram et Vine ne sont pas présents, il y a par exemple des alternatives qui permettent d’utiliser vos identifiants pour surfer sur le même réseau et ainsi poster vos photos sur Instagram sans pour autant vous servir de l’app officielle.

Pour les photos du Lumia 925, c’est par là !

Categories
LaboMobile

Nos articles sur le même thème