Baladeur

L’iPhone dit oui aux widgets mais pas aux applications tierc…

Le 29 juin approche et l’iPhone reste encore mystérieux sur bien des points. L’un des débats qui fait rage depuis de nombreuses semaines concerne la possbilité de développer des...
iPhone Le 29 juin approche et l’iPhone reste encore mystérieux sur bien des points. L’un des débats qui fait rage depuis de nombreuses semaines concerne la possbilité de développer des applications tierces pour le téléphone d’Apple. Il y a deux jours, Steve Jobs a répondu partiellement à la question. En effet, pour le moment, aucun SDK n’est annoncé. Par contre Apple a officialisé la possibilité de développer des widgets.


Il s’agit malheureusement d’une fausse bonne nouvelle et ce pour plusieurs raisons :

  • Les widgets devront s’executer via la version embarquée de Safari mais malheureusement il n’est pas clairement indiqué quelles technologies seront supportées ou non.
  • Les widgets ne devraient pas permettre de développer des applications aussi puissantes que des applications natives. En effet, sauf preuve du contraire, le développement de widgets ne donne générallement pas accès à l’ensemble des fonctionnalités offertes par un système d’exploitation.
  • L’obligation d’être connecté pour en disposer semble inévitable. Forfait data obligatoire et ouvrez votre portefeuille.

Pour le moment, l’iPhone reste donc un téléphone verrouillé sous le contrôle d’Apple..

Voici le communiqué officiel d’Apple :

iPhone va prendre en charge des applications Web 2.0 tierces

Une façon innovante de créer des applications pour iPhone

WWDC 2007, SAN FRANCISCO, 11 juin 2007 —Apple® a annoncé aujourd’hui que le révolutionnaire iPhone™ prendra en charge les applications créées avec les normes Internet Web 2.0 dès sa sortie le 29 juin. Les développeurs peuvent créer des applications Web 2.0 ayant exactement le même aspect et le même comportement que les applications intégrées à iPhone et capables d’accéder de façon transparente aux services d’iPhone, notamment passer un appel, envoyer un e-mail et afficher un lieu dans Google Maps. Les applications tiercescréées selon les normes Web 2.0 peuvent étendre les fonctionnalités d’iPhone sans compromettre sa fiabilité ou sa sécurité.

« Les développeurs tout comme les utilisateurs seront très surpris et vont apprécier l’apparence et le fonctionnement exceptionnels de ces applications sur iPhone », a déclaré Steve Jobs, CEO d’Apple. « Notre approche innovante reposant sur les normes Web 2.0 permet aux développeurs de créer de nouvelles applications étonnantes, tout en préservant la fiabilité et la sécurité d’iPhone. »

Les principaux développeurs se tournent vers les applications Web 2.0 car elles sont bien plus interactives et réactives que les applications Web classiques. De plus, elles peuvent aisément être diffusées sur Internet et mises à jour en modifiant le code sur les propres serveurs des développeurs. Les nouvelles normes Web offrent en outre un accès aux données et des transactions sécurisés, comme c’est le cas pour les normes utilisées sur Amazon.com ou pour les services bancaires en ligne.

Apple a révolutionné l’informatique personnelle dans les années 1970 avec la sortie de l’Apple II et a réinventé l’ordinateur personnel dans les années 1980 avec le lancement du Mac. Aujourd’hui, Apple reste le leader du marché en matière d’innovation avec ses ordinateurs, son système d’exploitation Mac OS X, iLife et ses applications professionnelles sans équivalent. Apple mène aussi la révolution multimédia numérique avec les lecteurs portables iPod et le service de musique en ligne iTunes, et s’apprête à faire son entrée sur le marché de la téléphonie mobile avec le révolutionnaire iPhone, attendu cette année.

Source : communiqué de présse Apple

?>
  • Le Rectoperforateur

    Ce ne sont pas que des widgets comme vous dites mais bel et bien des applis Web 2.0.

    Sur les limitations des widgets, ça n'est pas sûr qu'ils soient aussi limité que certains veulent bien le faire croire. Je prend l'exemple des widgets d'OS X.

    Sur le forfait, rien n'est encore très clair, mais je pense qu'Apple aura un forfait adapté à l'usage de son iPhone.

    Par contre il n'est pas "verrouillé" comme vous dites puisqu'on peut y mettre des applications. C'est peut-être pas le type d'application dont rêves certains mais c'est un autre débat.

    Mais il faut garder à l'esprit une chose: rien n'est définitif, et l'iPhone n'est d'ailleurs même pas encore sorti. Ça m'étonnerais pas que dans les mois et années à venir il y ai encore de nombreuses évolutions. Tout dépendra de ce que le public veut…

  • GregoryTorloting

    Je ne demande qu'à avoir tort mais pour le moment ce n'est pas clair. J'attends donc la confirmation que :

    – via les widgets, on aurait accès à toutes les API de Mac OS X
    – que les widgets pourront fonctionner en mode déconnecté
    – que des éditeurs tiers pourront développer de vraies applis et non des widgets (pas de SDK à l'horizon pour le moment)

  • Le Rectoperforateur

    Je crois que tout simplement, Apple a pas encore eu le temps de concevoir un vrai kit de développement, et je préfère d'ailleurs qu'ils bossent à rendre le téléphone stable dès sa sortie.
    Tout n'est qu'une question de temps, et en janvier dernier il n'était même pas question qu'on puisse y ajouter quoi que ce soit… y'a eu du progrès, et il y en aura encore.

Follow Us
PUBLICITE
LES ARTICLES INCONTOURNABLES
LES DERNIERS ARTICLES
L'ACTU DE JEUXVIDEO.ORG

Nos articles sur le même thème

Pin It on Pinterest